20/10/2011

Vive le congé paternité !! (pour Sarko?!)

Une brève humoristique aujourd'hui, juste pour vous faire découvrir le dessin de sieur Vidberg sur la naissance de la "princesse" française... ah, si seulement Monsieur Sarkozy pouvait nous prendre un petit congé paternité au milieu de son hyper-présence-présidentielle... il montrerait l'exemple pour de nombreux papas, et avec un peu de chance, cela rendrait service à la France !?

C'est par ici: http://vidberg.blog.lemonde.fr/2011/10/20/le-conge-de-pat...

16/07/2011

De l'absence de débat en France: Eva Joly sur l'armée

"J'ai rêvé que nous puissions remplacer ce défilé [militaire] par un défilé citoyen où nous verrions les enfants des écoles, où nous verrions les étudiants, où nous verrions aussi les seniors défiler dans le bonheur d'être ensemble, de fêter les valeurs qui nous réunissent", a déclaré la candidate d'Europe Ecologie-Les Verts à la présidentielle en marge d'un rassemblement pour les valeurs de la République.*

Intéressant débat en France, après la suggestion d'Eva Joly de remplacer le défilé du 14 Juillet par un défilé citoyen.

Intéressant parce qu'en proposant, de manière utopique, quelque chose qui sort des chantiers battus, on se rend compte de l'absence de débat en France. Plutôt que d'argumenter sur la proposition en elle-même et d'en trouver les avantages et les inconvénients, les politiciens ont tout d'abord refusé cette idée en bloc en la taxant d'"irresponsable" ou d'"inutile".

La palme revient au FN et à l'UMP qui se sont attaqué à la binationalité de la candidate: je ne savais pas le fait de posséder une autre nationalité empêchait de s'interroger sur la culture française. Personnellement, née en France et bi-nationale franco-suisse depuis une dizaine d'années, je trouve la question importante: pourquoi dépenser tant d'argent pour mettre en avant une image guerrière de la France? Cela ne correspond pas à la France que j'aime, pas plus que lorsque la France justifiait la poursuite des essais nucléaires français à Mururoa par la nécessité de montrer sa suprémacie militaire. Supprimer totalement le défilé n'est peut-être pas réaliste au vu de l'attachement de certains à cette démonstration de la "grandeur" de la France sur le plan militaire (sic), mais pourquoi ne pas s'inspirer de cette proposition pour imaginer un 14 juillet plus représentatif de la société française dans son ensemble? Martine Aubry par exemple proposait d'organiser en parallèle chaque 14 Juillet une fêt de l'égalité. Je trouverais intéressant de mon côté de proposer à des groupes de la société civile qui se serait illustré au cours de l'année de participer au défilé.

En Suisse heureusement, on peut débattre sur ce type de sujets. Le GSSA fait régulièrement revenir le débat de la justification de l'armée suisse, et je signe avec plaisir et conviction leurs feuilles de signature. Le peuple Suisse souhaite encore conserver l'armée? Bien, c'est la loi du consensus, mais en tous cas, le débat existe, et un jour peut-être, le vote sera en faveur de la suppression de l'armée.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2011/07/14/eva-joly...

30/03/2011

Burnout des mamans: un phénomène peu connu mais... majoritaire

Le 'burnout' des mamans, je connaissais. Cet épuisement que connaissent de plus en plus de travailleurs est aussi une réalité pour les mamans qui cumulent souvent leur rôle de parent, leur travail, et un grand nombre de tâches domestiques. A moins d'être wonder women, normal donc que certaines d'entre nous voient leur corps les lâcher au cours du parcours.

Mais ce qui m'a surpris est le résultat du sondage publié sur le site du journal des femmes*. Ainsi, sur les femmes avec enfants, une majorité d'entre elles ont déjà connu un épuisement maternel (près de 36% des femmes interrogées contre 24.2% pour les mamans qui n'ont pas connu cette expérience douloureuse).

 

Epuisement Maternel.jpg

Constat peut-être encore plus inquiétant: plus de 10% des personnes interrogées sont actuellement dans une situation de burn-out et n'ont pas trouvé de solution pour s'en sortir. Il est grand temps que ce phénomène soit plus reconnu, et pris en compte.

Si vous êtes dans ce cas: demandez de l'aide! Vous en avez le droit, et vous en avez besoin pour aller mieux. Et si vous êtes passée par là et avez trouvé des solutions pour vous en sortir, laissez un petit commentaire pour parler de votre expérience !? Cela aidera les mamans en difficulté à trouver du réconfort

Aurore (aurore@yoursoftweb.com)

*http://www.journaldesfemmes.com/questionnaire/fiche/14797/d/f/1/?utm_source=benchmail&utm_medium=ML327&utm_campaign=E10194596&f_u=17411999

26/02/2010

Une mère parfaite?


De tous temps, les femmes ont ete comparees a un modele.

Fut un temps, le  modele dominant etait indeniablement celui de la femme au foyer, veritable stakhanoviste des taches domestiques, epouse attentive et mere omnipresente.

Puis vint 1968 et la "libération" de la femme. Depuis ce jour, plusieurs modèles d'identification ont coexistés, offrant théoriquement une gamme complète de possibilités, de la femme au foyer a la business woman en passant par tous les dégradés.

Mais tous ces modèles ont en tous cas un point commun: on pourrait tous les intituler "wonderwoman".
Pour les femmes (et pas seulement pour les femmes d'ailleurs), mener à bien leur existence, en jonglant entre leurs différentes missions, est un véritable casse-tête.

Pour parler de ce que je connais (déjà) assez bien: avoir un très jeune bébé et mener une carrière et une présence associative est extrêmement délicat. On doit se remettre en cause à chaque étape, en évaluant à chaque instant ce qui est bien pour l'enfant, et les sacrifices qui sont acceptables.

Et surtout, quelque soit l'équilibre fragile que la famille aura trouvé, il se trouvera toujours quelqu'un pour critiquer ces options: pas assez ou trop de temps pour l'enfant, une éducation plus ou moins rigoureuse... toutes les options seront soumises à un crible rigoureux.
Alors si je ne devais retenir qu'une chose, ce sera la suivante: n'essayez pas d'être une mère (/une femme) parfaite, soyez la mère (la femme) que vous pouvez être. Faites ce que votre coeur vous dit et ce que votre enfant vous suggère, à sa manière.