28/06/2012

La force de l'équilibre: comment concilier vie familiale et vie professionnelle

Image

L'arrivée d'un enfant est une période d'interrogation. Aux femmes de ma génération, et notamment à celles qui ont fait des études, on promettait un avenir meilleur que celui de nos mères; nous aurions un beau métier, une ribambelle d'enfants si le coeur nous en disait, et bien sûr, un mari compréhensif et aidant. Mais parfois, les choses ne se passent pas comme nous l'avions imaginé. Le mari n'est pas toujours aidant, le patron pas si admiratif de notre ribambelle de gamins, et nous nous interrogeons nous-même parfois sur les priorités à donner à notre vie. Car cela devient évident: tout concilier est une tâche délicate. Elle implique de faire un constat et de travailler sur soi-même.

Le constat, c'est tout d'abord la hauteur de l'obstacle qui se présente devant nous. C'est identifier quelles sont au fond nos réelles priorités. Et sur cette base décider dans le temps que nous avons à disposition ce qui est crucial à nos yeux de réaliser.

Et - c'est peut-être la partie la plus délicate - c'est aussi un travail de clarté envers les autres: voulons-nous nous contenter d'un rôle de mère courage qui assume tout de front sans jamais demander d'aide? Ou nous autorisons-nous à demander le soutien des autres pour nous aider à réaliser notre objectif?

Je considère que je fais partie des chanceuses: j'ai deux beaux enfants, mon mari m'aide et comprend mon amour pour mes activités professionnelles et associatives, et j'ai réussi - ce qui était une gageure à l'origine - à me construire un travail passionnant... à temps partiel.

Il y a de multiples manières d'améliorer notre équilibre personnel et professionnel. Si certains éléments ne sont pas sous notre contrôle, d'autres le sont et c'est en étant au mieux informé(e)s que l'on peut agir. C'est la raison pour laquelle j'ai accepté de participer à la retranscription de l'expérience VIA2 et de présenter à travers ce libre des pistes concrètes aux entreprises et aux individus pour trouver LEUR solution.

24/10/2011

Votre avenir professionnel: temps partiel et évolution de carrière

 

Cela fait plusieurs fois que je tombe sur cette publicité, et qu'elle m'interpelle. Je n'arrive pas encore à déterminer si cette annonce est novatrice et présente un message pertinent ou si elle renforce un stéréotype.
Votre avenir professionnel?
Possibilité de temps partiel
Evolution de carrière
Capture d’écran 2011-10-24 à 09.40.57.png
Avocat de la défense: le message est pertinent et novateur
Il est effectivement possible d'envisager une évolution de carrière tout en demandant du temps partiel, et voir pour une fois un employeur le clamer haut et fort est intéressant. J'entend souvent dire que les deux sont incompatibles, et c'est une vision limitée de la situation. Ce qui est vrai est que les entreprises ont encore peu d'emplois à temps partiel/temps partagé avec de vrais responsabilités. Ce qui est vrai également est que pour institutionaliser de temps partiels - notamment pour les cadres - au sein d'une entreprise, il faut s'engager dans une réflexion stratégique (pourquoi? parce que je manque de main d'oeuvre, parce que je ne veux pas perdre les cadres que j'ai formé, etc.) et organisationnelle. Ce qui est faux en revanche est que cela n'est pas possible, et que les employé(e)s à temps partiel sont désengagés de leur travail. Il y a des phases de la vie où un temps partiel peut s'avérer nécessaire. Et croyez-moi, si avec par exemple deux jeunes enfants à la maison, vous souhaitez conserver un poste important dans une entreprise, cela montre une sacrée volonté, un bon sens de l'organisation personnelle et une forte motivation. De plus, il est important pour de nombreuses personnes (par ex. personnes de la génération Y) de conserver une part de leurs activités sur d'autres sujets, et ces personnes créatives peuvent s'avérer être des ressources de qualité pour l'organisation. En ce sens, donc, montrer que des employeurs ont besoin de ces personnes est pertinent, et novateur.
Avocat du diable: "business as usual"* / pas de nouveauté sous le soleil
Pourtant, je reste circonspecte par rapport à la forme. La photographie reste somme toutes assez stéréotypée: c'est une femme qui est montrée sur la photo, et à première vue - mais j'aimerais qu'on me dise le contraire - elle est plutôt dans une fonction subalterne. Oui, de nombreuses femmes sont attirées par les professions médicales/les soins à la personne. Et oui, ce sera souvent elles qui seront demandeuses de temps au moment de l'arrivée des enfants. Mais on s'achemine aujourd'hui vers un changement de paradigme, et la meilleure manière de le soutenir et d'être vraiment novateur est de montrer une image constrastée/balancée. Alors, à quand la prochaine de ces annonces avec un jeune homme?

 

http://en.wiktionary.org/wiki/business_as_usual

 

23/08/2011

Sport-Poussette

Question: comment faire du sport quand vous avez des enfants à la maison??

C'est un dilemne pour de nombreuses mamans qui gardent leur bambin, mais trouveraient bien des solutions pour retrouver la forme. Les esprits taquins diront que le nettoyage dans la maison/courir après des enfants déchaînés/faire les courses pour une famille nombreuse est déjà une activité physique (intense!) en soi, mais quoiqu'il en soit, on aimerait parfois se décrasser les poumons d'une manière plus plaisante.

Une idée, importée des pays anglo-saxons: les classes "Babes in the Wood", ou comment conjuguer du sport avec la présence de vos petits (donc sans devoir payer une nounou). Deux formules à choix: quand il fait beau, on pose les poussettes/les bébés/les plus grands avec leurs joujoux dans l'herbe, et un coach sportif s'occupe de faire un programme d'exercice personnalisé en fonction du niveau sportif de chaque maman ; quand il pleut, on garde les bébés dans les poussettes avec leur protection pluie, et c'est alors un programme itinérant dans le parc qui s'organise.

Comble du bonheur: le prix est modéré (25 CHF), et les classes ont lieu à Genève 4 fois par semaine, au parc de la Grange ou au parc Bertrand

Tentées? http://www.puregravity.co.uk/PureGravity/Classes.html

 

18/05/2011

Créer son entreprise en ligne: un témoignage

MÉLANIE FRANCIOLI A CRÉÉ EN 2009 LE SITE ROMAND DE VENTE DE VÊTEMENTS FÉMININS MAPTITEBOUTIQUE.CH. ELLE NOUS DIT SES MOTIVATIONS ET SES FRUSTRATIONS POUR SE LANCER DANS CETTE AVENTURE.


Lire la suite

06/05/2011

Mampreneurs suite: se présenter en quelques mots?

Un jeu intéressant court actuellement sur les forums: celui de présenter son projet/son activité, à choix:

- en trois mots

- en une phrase de sept mots

Lors d'un atelier que j'ai donné pour l'Association Suisse des Mampreneurs (Mampreneurs = Entrepreneur-e-s qui sont aussi mamans/parents), j'ai proposé cet exercice aux personnes présentes, et il ressort qu'il est vraiment difficile de définir son activité en quelques mots choisis:

- pour expliquer votre projet

- refléter vos valeurs

- intéresser votre interlocuteur

Essayez l'exercice vous-même, que vous soyez salariés ou entrepreneurs, et observez le taux de personnes qui comprennent véritablement votre activité ;) C'est très instructif!

Lire la suite