18/11/2013

Des projets pour changer le monde! Entreprendre autrement

«Ma mère est égoïste dans le sens où elle ne peut pas vivre sans faire ce qu’elle fait. Elle a besoin de cela.» C’est par ces mots que sa fille parle de Lotti Latrous, personnalité suisse ayant reçu le Swiss Award 2004 pour son action au service des malades du sida dans les Centres Espoir qu’elle a créé en Côte d’Ivoire. Lotti Latrous est l’une des porteurs de projets qui sera présente mercredi 20 Novembre à 18 :15 à l’Université de Genève pour une table ronde sur le thème « Des projets pour changer le monde – créer de nouvelles générations d’entrepreneurs », afin de parler de son parcours, de ce qui l’a incité à s’impliquer dans un projet humanitaire, et l’impact que cela a eu sur son parcours de vie.

Des parcours aussi divers que les créateurs de projets

D’autres se sont tournés vers l’entrepreneuriat dans la région genevoise. C’est le cas d’une autre participante à la table ronde, Mazala Tajmouati, qui a co-fondé Crazy Brainstorm, une plate-forme communautaire «rassembleuse d’idées» avant de rejoindre récemment l’équipe de la Fondetec, qui soutient les entreprises en ville de Genève.

Laura Venchiarutti a quant à elle utilisé son expérience de l’insertion professionnelle et des défis de l’emploi pour créer un modèle innovant d’entreprise sociale d’insertion, Cleen Services, qui emploie des jeunes en rupture.

L’entrepreneuriat… aussi pour l’action sociale

L’événement, organisé par l’entreprise sociale Softweb en partenariat avec l’Université de Genève et soutenu par la ville de Genève, fait partie du programme de la semaine de l’entrepreneuriat. Il vise en particulier à ouvrir un débat sur l’innovation sociale et la promotion de la diversité dans l’entrepreneuriat social.

La semaine mondiale de l’entrepreneuriat est organisée dans 123 pays. A Genève, le mercredi 20 novembre est dédié aux projets sociaux et solidaires. L’entrepreneuriat social constitue une approche spécifique qui redéfinit le rôle de l’entrepreneur : en s’articulant autour d’un besoin de la communauté, il conjugue sens et dynamisme. Il permet de tirer partie de la créativité de la jeune génération et de lui donner des opportunités économiques valorisantes. Il fait la part belle à l’innovation sociale et permet de cultiver l’envie d’entreprendre auprès de publics qui ne s’intéressent pas toujours naturellement à l’entrepreneuriat.

Quelques informations pratiques :

Mercredi 20 novembre, UniMail, Genève. Entrée libre

18h15 à 20h00 : UniMail, salle S150

Table ronde Des Projets pour changer le Monde – Créer de nouvelles générations d’entrepreneurs

 

Et aussi :

12h15 à 14h00 : UniMail, salle S160

Atelier pratique Des Projets pour changer le Monde – Entreprendre autrement, de l’envie à la mise en oeuvre 

12h00 à 15h00 : UniMail, hall d’accueil

Stands d’orientation de l’économie sociale et solidaire et du monde associatif

 

Programme complet de la semaine de l'entrepreneuriat: http://www.liberezvosidees.ch