20/10/2011

Mompreneurs: une autre vision de l'entrepreneuriat

Les mompreneurs sont un nouveau genre d'entrepreneures (entrepreneuses?). En lançant leurs entreprises alors qu'elles ont des enfants en bas âge, ces créatrices d'entreprises tentent de résoudre une quadrature du cercle: trouver une activité gratifiante/intéressante, avec des horaires flexibles qui leur permettent de passer - si elles le souhaitent - plus de temps avec leurs bambins, le tout, bien sûr, devant faire vivre la famille.

De nombreuses mompreneurs choisissent de créer des boutiques en ligne. En tant que mamans, elles identifient des produits manquants sur le marché (produits bio/mode/bébé/femmes/...) et peuvent gérer l'ensemble depuis leur domicile: production ou approvisionnement, gestion du site, hotlines, etc...

Mais les mompreneurs nouvelle génération créent aussi d'autres types d'entreprises: indépendantes, sociétés de service, coachs, etc... Cherchant à résoudre le même problème au niveau de la conciliation vie familiale/vie professionnelle, ces "néo-indépendantes" créent des activités qui suivent leur rythme, et portent des valeurs qui leur ressemblent.

Ce mouvement aurait pu rester confidentiel, mais il n'en est rien. Après un succès aux états-unis, le concept a envahi la France, puis la Suisse avec la création début 2011 de l'association suisse des mompreneurs (www.mompreneurs.ch). L'avantage de ce type de réseau? Il évite de se retrouver isolée et de rentrer en contact avec des personnes plus expérimentées ayant rencontré et souvent dépassé les mêmes écueils.

Et vous, qu'en pensez-vous??

Envie d'en savoir plus? rendez-vous lors des mamcafés mensuels à Genève ou Lausanne, ou écrivez-moi (aurore@yoursoftweb.com)

N.B.: l'article original a été publié l'an dernier sur le blog economieverte

Commentaires

Certes, voilà un concept nouveau et intéressant que celui de ces mamantrepreneuses. Mais pourquoi s'arrêter en si bon chemin ? Quid des kidpreneurs, ces enfants entrepreneurs ? des teenpreneurs, ces adolescents chefs d'entreprise ? des gagapreneurs, ces intrépides entrepreneurs qui attendent l'âge de l'Alzheimer pour entreprendre ? des momiepreneuses, ces grand-mères entreprenantes ? des foetopreneurs, ces foetus bourrés d'esprit d'entreprise ? des tuamotuwiccaconsiecamembertophilolesbipreneuses, ces lesbiennes wiccans conservatrices des îles Tuamotu, amatrices de camembert et entrepreneuses ?

Qu'attendent donc toutes ces nouvelles entreprenocatégories pour envahir la Suisse ?

Le savez-vous ?

Le supputez-vous ?

Quand aurons-nous la réponse, nous, pauvres consommactentrepreneurs réduits à l'entreprenacteuration de nos propres entreprexistences ?

Écrit par : Carlos | 20/10/2011

Pourquoi des catégories? Pour une raison simple: parce que l'offre en matière de soutien a l'entrepreneuriat est actuellement calibrée, je dirais meme parfois stéréotypée sur un type (majoritaire) d'entrepreneurs: la haute technologie, souvent portée par des jeunes, et répondant a des normes bien définies en matière de rendement financier. Pourquoi d'autres projets sont intéressants? Parce qu'ils peuvent amener de l'innovation sociale, d'autres types d'entreprises, qui par exemple sont plus ouvertes en matière de conciliation. Parce que de nombreuses études montrent qu'une part importante des achats sont décides par les femmes (lire l'excellent essai the 80% minority), mais que l'offre ne correspond pas toujours a leurs souhaits, par exemple en matière d'ethique
Parce que justement, cela pourrait casser des cliches en matière de consomm' action?!?!?!
Salutations,
Aurors

Écrit par : Aurore Bui | 20/10/2011

Les commentaires sont fermés.