19/07/2011

Pour un air démocratique, Soudan, mon Soudan (c Souchon))

Le 09 Juillet 2011 est né un nouveau pays. Après une décennie de guerre, le Sud Soudan a déclaré son indépendance et est devenu le 193ème état de la planète. La France, les Etats-Unies et le Royaume-Uni l'ont déjà reconnu en tant que pays. Mais surtout, le gouvernement du Soudan qui avait freiné pendant des années son accession à l'indépendance a reconnu l'indépendance de son nouveau voisin avant même la cérémonie officielle.

Mais beaucoup reste à faire! Les deux pays ne se sont en effet toujours pas mis d'accord sur un ensemble de questions sensibles, dont les plus importantes concernent le tracé de la frontière et... le partage des revenus tirés du pétrole, le Sud détenant les gisements et le Nord les installations pétrolières. Espérons qu'à l'élan de joie provoqué par cette indépendance succèdera la stabilité politique nécessaire pour améliorer la vie des sud-soudanais.

Une plateforme de dons, Global Giving, recueille actuellement des dons pour aider les mères de la région d'Onura, qui sont encore nombreuses à mourir en couche. D'humeur généreuse? Suivez le lien http://bit.ly/npKbTo

 

Sources:
http://www.lemonde.fr/afrique/article/2011/07/09/quelles-relations-entre-le-soudan-et-le-nouvel-etat-du-sud-soudan_1546677_3212.html
http://www.lemonde.fr/afrique/article/2011/07/09/le-sud-soudan-proclame-son-independance_1546977_3212.html

 

 

18/07/2011

Un entretien... comme il ne devrait pas en exister

Retour vers le passé: je vais vous raconter deux entretiens que j'ai fait il y a une quinzaine d'années de cela. Mais je suis persuadée que ce type de méthodes existe encore, donc...

Lire la suite

16/07/2011

De l'absence de débat en France: Eva Joly sur l'armée

"J'ai rêvé que nous puissions remplacer ce défilé [militaire] par un défilé citoyen où nous verrions les enfants des écoles, où nous verrions les étudiants, où nous verrions aussi les seniors défiler dans le bonheur d'être ensemble, de fêter les valeurs qui nous réunissent", a déclaré la candidate d'Europe Ecologie-Les Verts à la présidentielle en marge d'un rassemblement pour les valeurs de la République.*

Intéressant débat en France, après la suggestion d'Eva Joly de remplacer le défilé du 14 Juillet par un défilé citoyen.

Intéressant parce qu'en proposant, de manière utopique, quelque chose qui sort des chantiers battus, on se rend compte de l'absence de débat en France. Plutôt que d'argumenter sur la proposition en elle-même et d'en trouver les avantages et les inconvénients, les politiciens ont tout d'abord refusé cette idée en bloc en la taxant d'"irresponsable" ou d'"inutile".

La palme revient au FN et à l'UMP qui se sont attaqué à la binationalité de la candidate: je ne savais pas le fait de posséder une autre nationalité empêchait de s'interroger sur la culture française. Personnellement, née en France et bi-nationale franco-suisse depuis une dizaine d'années, je trouve la question importante: pourquoi dépenser tant d'argent pour mettre en avant une image guerrière de la France? Cela ne correspond pas à la France que j'aime, pas plus que lorsque la France justifiait la poursuite des essais nucléaires français à Mururoa par la nécessité de montrer sa suprémacie militaire. Supprimer totalement le défilé n'est peut-être pas réaliste au vu de l'attachement de certains à cette démonstration de la "grandeur" de la France sur le plan militaire (sic), mais pourquoi ne pas s'inspirer de cette proposition pour imaginer un 14 juillet plus représentatif de la société française dans son ensemble? Martine Aubry par exemple proposait d'organiser en parallèle chaque 14 Juillet une fêt de l'égalité. Je trouverais intéressant de mon côté de proposer à des groupes de la société civile qui se serait illustré au cours de l'année de participer au défilé.

En Suisse heureusement, on peut débattre sur ce type de sujets. Le GSSA fait régulièrement revenir le débat de la justification de l'armée suisse, et je signe avec plaisir et conviction leurs feuilles de signature. Le peuple Suisse souhaite encore conserver l'armée? Bien, c'est la loi du consensus, mais en tous cas, le débat existe, et un jour peut-être, le vote sera en faveur de la suppression de l'armée.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2011/07/14/eva-joly...