01/04/2011

Tribulations d'une femmes enceinte à Genève: mon bon monsieur, de nos jours...

Petit coup de gueule de bon matin. Deux épisodes cocasses ces derniers jours...

Episode 1

Dans un bus bondé, avec mon gros bidon de femme enceinte, une dame prend pitié de moi et me propose sa place. Jusque là, tout va bien. Jusqu'à ce qu'une personne âgée ne vienne me taper sur l'épaule et me reprocher vertement de ne pas... lui céder la place.

Peut-on faire des priorités dans les personnes prioritaires? Devrait-on établir des degrés de mobilité limitée?

 

Episode 2

Dans une file d'attente, avec le même bidon de femme enceinte + un bébé de 16 mois sur la hanche, je me rends compte... qu'on vient de me piquer la place dans la file. Après une longue hésitation, je proteste, mais malheureusement, cela ne changera rien à l'affaire.

Argument utilisé: "être enceinte n'est pas être malade". Ah bon, parce que quand on est malade on est prioritaire dans les files d'attente? Ah ben voila, c'est çà qu'on ne m'avait pas dit...

Les commentaires sont fermés.