30/01/2010

Couches lavables et développement durable... Une belle initiative étudiante

Créer des objets écologiques est une chose, mais les faire rentrer dans les moeurs du grand public en est parfois une autre.

Il y a quelques temps, j'ai été contactée par la RSR pour m'exprimer sur des couches mi-lavables et mi-jetables. Il faut savoir que l'usage de couches jetables pendant les premières années d'un enfant représente une somme conséquente et est un désastre en termes écologiques. C'est jusqu'à 10 petits bouts de plastique sales que vous mettez dans votre poubelle tous les jours... Alors multipliez ca par 365 jours sur 2 à 3 ans... Alors forcément, en tant que verte et jeune maman, il a fallu que je m'intéresse aux alternatives.

A Genève, la boutique "l'envie de fraises" est pionnière dans ce domaine. En plus d'être la première à proposer différents modèles de couches lavables, sa propriétaire est charmante et d'excellent conseil. Oui, mais voila, à l'usage, ces petites choses ne fonctionnent pas toujours à 100%. Si vous vous etes retrouves ne serait-ce qu'une fois avec une couche lavable fuyante lors d'une excursion en ville, vous envisagez le retour aux bonnes vieilles methodes ou en tous cas un panachage. Difficile parfois de faire un compromis entre l'écologie et le pratique. Alors si de nouveaux produits peuvent permettre de finir de résoudre les derniers détails techniques, c'est une excellente idée.

A St-Imier, un groupe de jeunes apprentis s'est penché sur la question et cherche de nouvelles méthodes pour rendre ces produits grand public:

"Nous désirons à travers notre projet, démontrer que l'usage des couches culottes lavables est plus économique et écologique que celui des couches jetables traditionnelles. La « révolution » se déroulera en association avec les deux crèches de Saint-Imier. L'objectif premier est de sensibiliser les mamans qui mettent leurs enfants à la crèche, à utiliser des couches culottes lavables à la place des couches jetables afin de promouvoir l'écologie et l'économie. " Trésor NzokiraSi vous souhaitez aider ces étudiants, contactez-moi et je transmettrai

 

Pour écouter le reportage de la RSR: http://blogs.rsr.ch/biosphere/hamac-a-mi-chemin-entre-le-...
Si vous voulez la version longue... www.yoursoftweb.com/audio_files/20100122-biosphere-une-co...
Et si vous voulez en savoir plus sur l'excellent projet atelier sur le climat: http://myclimate.cyberspace.ch/index.php?l=f

 

Commentaires

Aux Etats-Unis, ils avaient il y a 35 ans le "Diaper Service", un système de lavomatic qui passait à domicile prendre les couches sales et ramenaient les propres,tous les 2 ou 3 jours.
Je pense que dans le contexte actuel, une entreprise similaire aurait peut-être du succès ici.

Écrit par : légensontétranges | 30/01/2010

Je croyais que de faire des enfants était écologiquement mauvais pour la planète...

Écrit par : Riro | 30/01/2010

Oui, certains services de lavage de couche ont existé. Malheureusement, ils étaient quasiment trop en avance sur leur temps... ;)

Écrit par : Aurore Bui | 31/01/2010

J'utilise les couches lavables pour ma fille (7 mois), pas trop de soucis (pas plus qu'avec des couches normales). Malheureusement elle est gardée le jour et la crèche refuse les couches lavables (malgré le fait que ce serait moi qui laverait). Il me reste plus que les nuits, les week end et les vacances pour les utiliser ... avec grande satisfaction ! Alors effectivement vivement l'évolution des moeurs et des habitudes dans le domaine, car des produits fiables existent déjà.

Écrit par : Elena | 01/02/2010

Bonjour Elena,
Je serais intéressée à savoir quelle est votre crèche, car ce serait important de connaître les arguments qui ne permettent pas de gérer des couches lavables.
Aurore

Écrit par : Aurore Bui | 01/02/2010

Les couches lavables? Un cauchemar personnel et écologique. Trois lessives à 60° par semaine (pour un enfant d'une année et un autre qui ne porte ses langes plus que la nuit). Des montagnes de papier (plutôt que le lange jetable déjà souillé) pour essuyer des fesses sur lesquelles s'installent ensuite des mycoses qui nécessitent des traitements médicaux interminables. Des baignoires d'eau potable souillée pour rincer les couches. Et un travail supplémentaire de plusieurs heures par semaine et par enfant. Sans vous parler de l'odeur de vos petits, de votre appartement et finalement même des habits que vous portez en dehors de la maison. Si je croise l'inventeur des Popolini, je l'égorge!
Je suis un écolo pur et dur, prêt à lire le soir à la chandelle s'il le faut, à ne manger que du fenouil, des patates et des carottes locaux pendant tout l'hiver, incapable même de conduire une voiture. Mais les couches jetables, j'en ai fait l'expérience: plutôt crever. Après deux mois (tout de même), je suis retourné aux couches jetables et j'ai immédiatement cessé de regretter d'avoir eu des enfants. C'est avec un plaisir de ressuscité, dorénavant, que je descends deux fois par semaine nos énormes sacs à poubelle.

Écrit par : Albert | 01/02/2010

Ca, au moins, c'est un cri du coeur... ;)
En termes écologiques, je ne pense pas que le constat soit si négatif. Pour avoir lu une ou deux études sur le sujet, les couches lavables vont dans le bon sens.
Par contre, je comprends bien que parfois le "tout lavable" soit dur à supporter. En ce qui me concerne, j'ai fait un mix des deux: jetables à l'extérieur et lavables à la maison. Et ca ne fonctionne pas trop mal. Mais clairement, ca prend plus de temps, et c'est un argument de poids quand on a un bebe, car le temps que l'on passe avec lui doit etre de qualite et non une galere...
Si jamais, d'autres marques sont peut-etre plus adaptees a tes bambins... Genius Bum etait une catastrophe pour toi, tandis que les Popolini sont ok. Peut-etre est-ce que ce sera l'inverse pour toi?

Amitiés...
Aurore

Écrit par : Aurore Bui | 01/02/2010

"connaître les arguments qui ne permettent pas de gérer des couches lavables."

L'hygiène par exemple ... que vont-il faire de la première couche souillée du matin en attendant que vous veniez la cherchez plusieurs heures après en fin de journée ?

Pour les couches jetables, il serait pertinent d'avoir un bilan écologique complet qui inclus tous les stades de fabrication, d'utilisation et de recyclage de ce produit, évidemment comparé à celui des couches jetables.

En effet, une machine (probablement pas pleine, car on ne mélange pas avec des habits je pense) à 60°, ca consomme pas mal d'électricité et d'eau tout de même.

Écrit par : Djinius | 01/02/2010

Selon une étude du CNIID (Centre National d'Information Indépendante sur les déchets) - merci l'envie de fraises - si on compare pour l'usage de 600 couches jetables pour un bébé de 2.5 ans, cela donne ca:

Consommation d'eau
Couches jetables 118 m3, Couches lavables 85 m3
Matières premières
Couches jetables 669 kg, Couches lavables 187 kg
Déchets
Couches jetables 1202 kg, Couches lavables 159 kg
Consommation d'énergie (en million de joules)
Couches jetables 21874, Couches lavables 12854
Dépenses moyennes
Couches jetables 2600 CHF, Couches lavables 775 CHF

Et je vous passe les détails sur l'usage de pétrole (plastique)...
En bref... c'est écologique et économique !!

Écrit par : Aurore Bui | 01/02/2010

Merci à Djinius pour ces chiffres.

Expérience faite, il faut aussi compter l'eau nécessaire à la douche du petit le matin au réveil, parce que toute sa peau, du nombril au cuisse, sent l'ammoniac à plein nez. Est-ce que c'est compris dans les 85 m3?

Pour ce qui est des dépenses moyennes pour 600 couches, il faut s'acheter des couches à 4.33 CHF pièce pour arriver aux 2600 francs mentionnés. Où les trouve-t-on? Pour ma part, j'ai toujours profité des demi-prix en grands magasins et la couche jetable me coûte moins de 30 centimes...

Écrit par : Albert | 01/02/2010

Re, Albert,

C'est moi qui ait mis quelques statistiques ;)

J'avoue que je n'ai jamais eu le problème que tu évoques, alors je ne peux que compatir. Maintenant, en ce qui concerne les batailles de chiffre, je ne peux que me référer aux études officielles. Si tu as envie de regarder cela dans le détail, je te met le lien: http://www.wen.org.uk/nappies/

Aurore

Écrit par : Aurore Bui | 01/02/2010

- Crèche et couches lavables:
Refu des couches sans aucune raison autre que trop compliqué... Mais ça peut se comprendre, il faut que le local soit pourvu d'un endroit pê aéré/pê bien sec... en tout cas adapté pour stocker les couches d'une journée. A mon avis au bout d'un jour ça ne sent pas si fort... mais ça dépend de bcp de choses. Peut être ce qui serait plus adapté pour les crêches c'est les systèmes de livraison/reprise/lavage de couche. Il suffirait (facile à dire ?) qu'un tel service existe et que la crêche propose aux parents intéressés de s'inscrire ? En même temps, la demande des parents n'est pas telle à ne pouvoir faire au moins un essais ? Enfin, lorsque j'ai eu la place de crèche... je n'ai pas trop négocié ! Mais peut être dois-je leur en reparler...

- Odeurs et malheurs
Toutes les marques et les problèmes peuvent exister... en 7 mois (en dehors du brocoli) nous n'avons jamais eu d'odeur horribles. Les couches se lavent à 40° normalement, et elles sortent sans résidu d'odeur (et dès que le soleil sera de retour l'exposition au soleil reblanchira le tout). Donc c'est dommage de se braquer... mais ce n'est pas facile je trouve (surtout si on a investit dans un set complet) de tester plusieures variantes. Il existe bien des pack d'essais... mais c'est sur la durée que l'on voit si le modèle convient.

- Chiffres et statistiques
J'ai vu les mêmes chiffres. Et ce n'est pas l'eau le plus flagrant, c'est vraiment l'aspect volume des déchets qui m'a convaincu. Les jetables c'est comme si en sortant du magasin je mettais le paquet directement à la poubelle (c'est la vision que j'en ai et ça m'atriste). Et pour les lessives, j'avoue faire un rinçage des couches... puis ajouter des autres habits/linges de maison. (pour note: je mets quand même des lingettes protèges couches qui permettent de jeter le gros à la poubelle)

Je reste une convaincue qui, dès les annonces de grossesse de mes amies, leur parle des couches lavables (au moins qu'elles soient au courant)... mais le plus grand blocage pour la plupart ... est le manque de machine à laver à la maison !

Écrit par : Elena | 01/02/2010

Et j'ajouterais que si Procter & Gambles avait mis tout l'argent de recherche et développement pour les Pampers dans le dév. de couches lavables; on aurait à ce jour des produits compétitifs, efficaces etc. Enfin: une belle occasion de perdue !

Écrit par : Elena | 01/02/2010

Une creche en France qui souhaitait utiliser des couches lavables avait ete desavouee par sa commune. Motif invoqué: une étude qui parlait de problèmes d'hygiène... financée par Procter & Gamble. No comment

Écrit par : Aurore Bui | 01/02/2010

En gros, pour les creches, il y a deux options:

- soit des parents la sollicitent et fournissent eux-meme ce qu'il faut pour leurs enfants. dans ce cas, il n'y a pas besoin de soutien particulier pour la creche puisqu'ils ont a disposition les couches (qui seront lavées par les parents) et les sacs pour le stockage des couches sales

- soit c'est une initiative plus globale, et alors la, il faut faire appel a des services de lavage. peut-etre une piste pour de l'entreprenariat social??? (un petit partenariat avec une entreprise de lavage motivee?????)

Écrit par : Aurore Bui | 01/02/2010

Je sens que je ne vais pas me faire bien voir :=)) mais si on envisage de repasser aux couches lavables, on peut aussi envisager de repasser aux serviettes hygiéniques lavables (ma grand-mère les utilisaient dans sa jeunesse, sans machine à laver)....alors, une étude sur le sujet, comparatifs, déchets, eau, etc?

Et le PQ???, hein, le fameux PQ aussi, quand on achète le paquet, on a presque l'impression qu'il est déjà dans les toilettes....

Moi, j'ai testé les deux: laver les couches pour les premiers, et les jetables pour les derniers....suis pas sûre que si c'était à refaire, je repasserais aux lavables....

Je suppose que la solution viendra plutôt des matières utilisées (recyclables) que du retour à la corvée de lavage des couches...

C'est vrai qu'il peut y avoir des problèmes d'hygiène à 40 degrés, les couches peuvent à la longue accumuler des bactéries et donner des rougeurs au bébé. Mais à 60, je crois que c'est bon.Il faut bien rincer et ne pas utiliser d'adoucissant pas tjrs supporté par la peau fragile des petits.

Vaut mieux inventer du recyclable.....

Écrit par : oups | 01/02/2010

Bonjour à tous,
C'est avec attention que j'ai lu tout vos commentaires et ce que je vais vous dire va peut être en réjouir certains. En effet, je suis un étudiant de la HEG qui fait un plan marketing pour une entreprise de livraison/lavage de couche lavable en création dans la ville de Genève. Nommé Ciconia, elle va lancer une phase de test mi-février afin de mettre au point le service et de peaufiner la coordination des partenaires. Si tout va bien, il devrait être disponible dans le courant du mois d'avril-mai.
Une alternative sera bientôt disponible à Genève et ce sera aux parents de faire le choix entre couches jetables et lavables sachant que le service se verra proposé à un prix attractif. L'impact écologique sera minime sachant que nous avons trouvé des partenaires qui livreront les couches en vélo électrique et que ces dernières seront lavées avec des produits biodégradables dans des machines à rendement énergétique élevé.
Si vous souhaitez obtenir plus d'information sur ce service en devenir, vous pouvez jeter un oeil au site en construction www.ciconia.ch
Albert: je recherche des papas pour effectuer un sondage sur les attentes au niveau du service, pourriez-vous me recevoir afin que je vous pose quelques questions? Cela ne prendra pas plus de 30m. Merci de votre aide

Aurore: peut-être pourrions-nous nous rencontrer afin que je vous parle du projet et de l'entreprise. En effet, j'aimerais savoir si quelque chose peut être fait au niveau de la ville pour promouvoir ce service.

Écrit par : Nabill | 01/02/2010

Bonjour à tous,
C'est avec attention que j'ai lu tout vos commentaires et ce que je vais vous dire va peut être en réjouir certains. En effet, je suis un étudiant de la HEG qui fait un plan marketing pour une entreprise de livraison/lavage de couche lavable en création dans la ville de Genève. Nommé Ciconia, elle va lancer une phase de test mi-février afin de mettre au point le service et de peaufiner la coordination des partenaires. Si tout va bien, il devrait être disponible dans le courant du mois d'avril-mai.
Une alternative sera bientôt disponible à Genève et ce sera aux parents de faire le choix entre couches jetables et lavables sachant que le service se verra proposé à un prix attractif. L'impact écologique sera minime sachant que nous avons trouvé des partenaires qui livreront les couches en vélo électrique et que ces dernières seront lavées avec des produits biodégradables dans des machines à rendement énergétique élevé.
Si vous souhaitez obtenir plus d'information sur ce service en devenir, vous pouvez jeter un oeil au site en construction www.ciconia.ch
Albert: je recherche des papas pour effectuer un sondage sur les attentes au niveau du service, pourriez-vous me recevoir afin que je vous pose quelques questions? Cela ne prendra pas plus de 30m. Merci de votre aide

Aurore: peut-être pourrions-nous nous rencontrer afin que je vous parle du projet et de l'entreprise. En effet, j'aimerais savoir si quelque chose peut être fait au niveau de la ville pour promouvoir ce service.

Écrit par : Nabill | 01/02/2010

Nous utilisons des couches lavables avec notre fils depuis qu'il a 4 mois, il a maintenant 15 mois et ça marche super bien, nous n'avons des fuites que très rarement, et même la crèche les a acceptées! Il a parfois des fuites à la crèche, probablement car il bouge plus et est certainement changé un peu moins souvent qu'à la maison, mais dans l'ensemble ça marche super bien.

Cela dit, il faut attendre quelques lavages avant que les couches ne fonctionnent parfaitement bien et surtout il faut que le gamin soit assez grand pour bien les remplir... mais à part dans les cas extrêmes (et rares) de selles particulièrement abondantes où il faut rincer la couche sous l'eau, il y a peu de manipulation à faire, et on réduit MASSIVEMENT les déchets!

Écrit par : T.S. | 02/02/2010

Nous utilisons des couches lavables avec notre fils depuis qu'il a 4 mois, il a maintenant 15 mois et ça marche super bien, nous n'avons des fuites que très rarement, et même la crèche les a acceptées! Il a parfois des fuites à la crèche, probablement car il bouge plus et est certainement changé un peu moins souvent qu'à la maison, mais dans l'ensemble ça marche super bien.

Cela dit, il faut attendre quelques lavages avant que les couches ne fonctionnent parfaitement bien et surtout il faut que le gamin soit assez grand pour bien les remplir... mais à part dans les cas extrêmes (et rares) de selles particulièrement abondantes où il faut rincer la couche sous l'eau, il y a peu de manipulation à faire, et on réduit MASSIVEMENT les déchets!

Si jamais on utilise les couches BumGenius trouvées à l'Envie de Fraises -> http://www.enviedefraises.ch

Écrit par : T.S. | 02/02/2010

Les commentaires sont fermés.