04/10/2009

Une crèche pour le Grand Conseil?

Dans le domaine des prestations sociales, Genève est parfois à la traîne.
C'est notamment le cas pour la conciliation de la vie politique et familiale pour les député(e)s au Grand Conseil.

Et au Grand Conseil... de Neuchâtel, çà se passe comment?
Signe de l'évolution de la société et de la volonté de mieux concilier les exigences de la vie privée et de l'engagement professionnel, un partenariat public-privé entre l'Etat de Neuchâtel, la Banque Cantonale et une entreprise locale a permis de financer l'ouverture d'une crêche à Neuchâtel. Celle-ci possède une capacité suffisante pour les besoins du personnel des entités créatrices et est de plus ouverte aux parents assumant un mandat au Grand Conseil, durant les sessions de celui-ci.

Car la deuxième différence notable entre l'organisation du Grand Conseil à Genève et Neuchâtel concerne les horaires des sessions. A Neuchâtel toutes les séances, y compris les séances de groupe, ont lieu pendant la journée et chaque commission choisit son jour de séance. Cette répartition des horaires est plus pratique pour les parents sans pour autant pénaliser les députés qui exercent une activité salariée.

A Genève, rien de nouveau sous le soleil?
A Genève, a-t-on une chance que de telles initiatives voient le jour? Concernant les horaires, un projet de loi a été déposé en ce sens et renvoyé à la commission des droits politiques.

Alors, il faudra s'atteler à ce que l'Etat - seul ou dans le cadre d'un partenariat public-privé - crée l'impulsion nécessaire qui permettra que les représentants d’une haute fonction cantonale (les député(e)s, donc) aient accès en tant que parent à une crêche et puissent ainsi mieux conjuguer leur vie personnelle et leur engagement politique.

Commentaires

Pas même élue que vous ne songez égoïstement qu'à votre intérêt personnel. Cela promet...

Une jeune maman n'a rien à faire au Grand Conseil. S'occuper de son bébé doit être sa priorité, et elle aura largement le temps de jouer à la députée plus tard dans sa vie.

J'ai failli céder : j'étais parti pour voter pour vous, trouvant sympa une candidate enceinte, mais avec ce coup de la crèche, vous n'avez plus mon vote.

Écrit par : j.nizard | 04/10/2009

Bonjour j.nizard,

Cette proposition n'est en rien égoïste, contrairement à ce que vous semblez penser. Cette mesure si elle était appliquée immédiatement me pénaliserait même, car dans mon cas personnel, si les séances sont en soirée, mon mari est en mesure de prendre le relais et nous pouvons ainsi chacun l'un après l'autre passer un temps privilégié avec notre enfant.

Par contre, je souhaite ardemment qu'il soit possible sur le long terme à de plus en plus de jeunes parents de conjuguer leur engagement et leur rôle de parent et me suis donc renseigné sur les projets de loi en cours et que j'observe ce qui semble "mieux fontionner" dans les autres cantons ! D'ou ce post qui propose des "pistes" d'évolution.

C'est bien souvent en partant de son expérience personnelle que l'on a la volonté de faire évoluer les choses...

Et pourquoi parler de "jouer à la députée"? Ce type d'engagement est bien trop sérieux pour n'être qu'un hobby. On parle ici de ce qui peut permette d'améliorer la société genevoise, et d'un sacerdoce. En ce qui me concerne, c'est tout sauf un jeu.

Aurore Bui

Écrit par : Aurore Bui | 04/10/2009

Ok pour une crèche, mais privée et au Manège !

Écrit par : Charly Schwarz | 04/10/2009

Heu... j'comprends pas bien. Pourquoi vouloir chambouler les horaires des séances et demander une crèche si comme vous le dites : "Cette mesure si elle était appliquée immédiatement me pénaliserait même, car dans mon cas personnel, si les séances sont en soirée, mon mari est en mesure de prendre le relais et nous pouvons ainsi chacun l'un après l'autre passer un temps privilégié avec notre enfant."
Désolée mais je comprends pas qu'on puisse vouloir changer quelque chose qui serait pénalisant, non seulement pour vous mais pour les autres députés aussi, ce me semble ! N'y a-t-il rien de plus urgent à proposer pour Genève ?

Cordialement

(o-o)

Écrit par : Loredana | 04/10/2009

Bonsoir Loredana,

Pour la plupart des député(e)s ayant des charges de famille, le changement d'horaire serait une mesure favorable !! En effet, toutes les personnes ayant des enfants en âge de scolarisation et qui assument un mandat au Grand Conseil sont condamnés à ne pas voir leur enfant durant les très longues soirées en séance.

Dans mon cas, avec un enfant non scolarité, si les horaires sont adaptés pour être en journée, alors je dois avoir recours à une crêche pendant les horaires de séance.
Or je pense que vous serez d'accord qu'il ne semble pas normal qu'un représentant de l'Etat n'ait pas accès aux infrastructures de l'Etat ? ;)

Quant à savoir s'il existe d'autres mesures plus importantes... je dirais qu'il en existe un grand nombre qui sont au moins autant importantes, dans le domaine de l'économie qui m'est cher notamment. Mais que comme vous pourrez le voir avec mes autres articles sur ce blog (notamment "La parité, pourquoi au fait??"), je considère comme véritablement urgent d'augmenter la représentation des femmes dans les instances publiques - afin d'avoir un impact durable sur les sujets traités.

A bientôt,
Aurore Bui

Écrit par : Aurore Bui | 04/10/2009

Madame,

Vous m'excuserez mais, les enfants scolarisés, ou pas d'ailleurs, ne devraient pas être couchés à des heures raisonnables afin d'être en pleine forme le lendemain ? Donc le fait que les séances s'éternisent le soir n'enlèvent rien aux moment privilégiés ou non d'un des parents à ces moments-là. (A moins que les séances aient lieu tous les soirs de l'année, ce que j'avoue ne pas savoir). Quant aux personnes qui travaillent la journée, elles ne pourront p-e pas se "libérer" pour assister à ces séances, donc le problème reste, mais il touche d'autres représentants. Bref, changer pour changer c'est joli mais cela ne résoud rien.

(o-o)

Écrit par : Loredana | 04/10/2009

Bof, en y réfléchissant, on s'aperçoit vite que ce n'est pas une si bonne idée.
1. Pas assez de demande. Combien de députés ont des enfants en bas âge ?
2. Pour des tas de raisons, il vaut mieux avoir une crèche près de son domicile plutôt que près de son lieu d'activité.
3. A l'heure où siège le Grand Conseil, les enfants sont bien souvent couchés, et chez eux, c'est mieux.
Le Conseil municipal de la Ville participe au paiement des frais de garde, ça parait plus raisonnable, non ? Même si les jetons de présence que nous touchons peuvent aussi servir à financer ça.

Écrit par : Olivier Fiumelli | 04/10/2009

Bonsoir Olivier,

Ce raisonnement (avoir un mode de garde près du domicile plutôt que près du lieu d'activité) pourrait de tenir si toutes les communes offraient des places de crèche en suffisance ; ça n'est malheureusement pas le cas, même si l'initiative de la petite enfance ameliorera peut-être cet état de fait.

Si une creche est créée dans le cadre d'un partenariat, elle peut permettre de répondre a un bassin de demande plus large (voir par exemple la très intéressante proposition de structure d'accueil au "manège"). De plus, si aucune option n'existe pour les jeunes parents qui s'investissent dans la vie politique, cela exclut de l'arene politique une catégorie de personnes qui amèneraient d'autres sujets au cœur du debat.

Concernant enfin, les horaires, la moitié de la proposition consiste justement a les adapter pour permettre au mieux la conciliation des vies personnelles et politiques!! ;)

Aurore Bui

Écrit par : Aurore Bui | 04/10/2009

Entièrement d'accord avec vous, M. Schwarz. La gauche caviar verdâtre dépense déjà des fortunes pour la Constituante. S'il faut encore chambouler les horaires du Grand conseil et financer une crèche pour 1 ou 2 députés, c'est vraiment jeter de l'argent par les fenêtres pour privilégier les intérêts égoïstes de deux personnes.

Tout cela est incohérent.

À propos, comment s'est déroulée votre nuit du cigare ? Le caviar de truffe était-il garanti non transgénique et une crèche avait-elle était financée par des deniers publics pour les vitolant-e-s (pour écrire comme la gauche éclairée) qui ont eu la chance d'y assister ? :-)))

Écrit par : j.nizard | 04/10/2009

J'aimerais vous dire (sans aucune intention de vous manquer de respect) que je vous trouve belle. Je sais, je suis hors sujet, mais il fallait que je vous le dise.

Écrit par : Daniel | 04/10/2009

En prenant connaissance des propositions et suggestions des candidats "verts" au Grand conseil, on a l'impression d'être sur une autre planète !

Entre Mathilde Captyn qui propose d'embaucher des policiers étrangers dans la gendarmerie genevoise au motif qu'il y a 40% d'étrangers à Genève et qu'il faudrait selon elle instaurer un quota, si je l'ai bien comprise, et Aurore Bui qui suggère de doter le Grand Conseil d'une crèche, on croit rêver !

Et pourquoi pas des appartements ou des voitures de fonctions pour les députés ?

A trop vouloir tirer sur la corde, on perd toute mesure et le sens des réalités ... Les "Verts" sont vraiment dans les nuages, pour ne pas dire à côté de la plaque !

Franchement, pensez-vous vraiment que la préoccupation principale des Genevois actuellement soit l'ouverture d'une crèche pour le Grand Conseil ?

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 04/10/2009

@Loredana:
Concernant les horaires, je vous propose de consulter le projet le loi 10393 (ge.ch/grandconseil/data/texte/PL10393.pdf) qui reprend un argumentaire complet.

A bientôt,
Aurore Bui

Écrit par : Aurore Bui | 04/10/2009

Salut Aurore,

Tu as bien raison de te battre pour ce genre de causes.

Car non seulement ça va aider de jeunes mères à se présenter au grand conseil, mais ça va aussi augmenter en augmenter le nombre.

Avec tous ces vieux machos conservateurs, c'est une excellente solution pour les faire disparaître du parlement.

En tout bonne chance, j'ai voté pour toi et pour la liste verte !! Et continue le combat pour plus de crèches !

Écrit par : Michel Tedeschi | 04/10/2009

Salut Aurore,

Tu as bien raison de te battre pour ce genre de causes.

Car non seulement ça va aider de jeunes mères à se présenter au grand conseil, mais ça va aussi en augmenter le nombre.

Avec tous ces vieux machos conservateurs, c'est une excellente solution pour les faire disparaître du parlement.

En tout cas bonne chance, j'ai voté pour toi et pour la liste verte !! Et continue le combat pour plus de crèches !

Écrit par : Michel Tedeschi | 04/10/2009

Merci Madame, je le consulterai, dès que possible.

(o_o)

Écrit par : Loredana | 04/10/2009

Je tenais à vous dire que j'admire beaucoup votre self-control et la manière toujours agréable avec laquelle vous répondez à des commentaires qui sont pourtant parfois loin de l'être. Avec deux projets aussi merveilleux peut-être passe-t-on finalement plus facilement au-dessus des remarques désobligeantes.

Quoiqu'il en soit les arguments de ceux à qui la parité donne des boutons restent une énigme pour moi. D'un côté on nous dit qu'il ne faut pas instaurer de quotas de liste car il s'agit d'une discrimination, que les choses évolueront d'elles-mêmes. De l'autre côté, lorsqu'il s'agit de mettre en place une mesure favorisant l'accès des femmes au grand conseil en terme de faisabilité, et de manière non discriminatoire, on nous répond qu'il n'y a pas assez de monde. Et pour cause... C'est un peu l'histoire du serpent qui se mord la queue comme on dit, d'où je pense aussi la nécessité de quotas temporaires, afin que l'on soit obligé de prendre les mesures nécessaires pour permettre matériellement la présence des femmes au grand conseil, dans une configuration qui reste encore à une division sexuelle du travail marquée. Si vous aviez été futur papa, il est bien clair que vous n'auriez pas eu droit au genre de remarques qui trainent par ici. Elle est déjà là la discrimination.

En espérant fortement vous voir élue la semaine prochaine, je vous souhaite une très bonne fin de week-end.

Écrit par : Audrey | 04/10/2009

Michel Tedeschi, je croyais que tu étais sur la liste socialiste! ^^

Écrit par : Quentin ADLER | 05/10/2009

@Quentin

je me suis retiré et ne suis plus socialiste

Écrit par : Michel Tedeschi | 05/10/2009

À vomir !

Une gauche verdâtre complètement irréaliste, qui ne songe qu'à ses intérêts particuliers, en voulant ne faire des généralités, aux frais du contribuable genevois, déjà surtaxé.

Un nid d'égoïstes bobos, voulant s'éclater aux frais de la République.

Écrit par : j.nizard | 05/10/2009

"Car non seulement ça va aider de jeunes mères à se présenter au grand conseil, mais ça va aussi augmenter en augmenter le nombre."


c'est cela oui...

Écrit par : fosse | 05/10/2009

Oui fosse ??

Un commentaire ??

C'est cela quoi ??

Merci d'argumenter :-)

Écrit par : Michel Tedeschi | 05/10/2009

Les commentaires sont fermés.