02/10/2009

Comment obtenir un congé paternité... pour les papas qui le souhaitent !

Le rôle de papa
Je l'ai dit au préalable, le combat pour l'égalité signifie également donner aux hommes des droits comparables à ceux des femmes. Ainsi, ceux qui dans des commentaires ont signalé que selon eux, une différence génétique ne doit donner lieu à aucun droit ou devoir supplémentaire devraient s'étonner que les hommes qui travaillent n'aient pas la possibilité matérielle de passer du temps auprès de leur enfant !!

Comme le dit un édito: "Et si on positivait dans cette guéguerre des sexes? Et si la nouvelle priorité des femmes devenait la cause des pères, pour qu'enfin la société change en profondeur et que le fait de s'occuper de son enfant dès la naissance devienne la règle pour les hommes aussi?"

Parmi les mesures manquantes - mais aussi celles qui fâchent - le fameux congé paternité.

Quelles mesures législatives?
Le gros problème est que toutes les mesures pour tenter de mettre en oeuvre un congé paternité même modeste échouent: Ainsi, au niveau du conseil national, le projet de motion qui demandait l'introduction d'un congé parental de deux semaines ou encore un projet d'Antonio Hodgers qui demandait simplement que soit créée une base légale pour permettre aux cantons qui le veulent de créer un congé paternité.

Parfois, c'est l'argument économique qui est mis en avant: comment "ajouter" deux semaines de congé à un jeune papa? Sur cet aspect, je dirai simplement la chose suivante: c'est parfois un faux argument puisque je connais des hommes qui ont souhaité soit rallonger leurs vacances avec un sans-solde pour mieux vivre leur paternité soit utiliser simplement leur solde de vacances - et dans ces deux cas spécifiques, la mesure a été refusée.

Ainsi, c'est bien un problème culturel plus profond: on ne considère pas qu'un homme ait "besoin" de passer du temps avec son enfant. Et c'est dramatique! Si on refuse à un homme ce lien unique qui peut se créer lors des premières semaines de l'enfant, comment s'étonner que dans la suite de sa vie de parent, il reste bien souvent "plus à l'écart" que la mère ?

"Faites l'amour, pas la guerre !"
Mais la proposition la plus originale - issue de quatre parlementaires romands de différents partis - est de loin celle-ci: les cours de répétition militaires devraient être remplacés par un congé payé à la maison en cas de naissance!

Bien sûr, cette mesure est imparfaite et même provocatrice. Ainsi, les travailleurs étrangers n'auraient droit à rien. Mais elle a le mérite de revenir sur cette notion que j'avancais il y a quelques temps sur ce même blog: pourquoi ne pas voir la parenté comme un service rendu à a communauté et considérer de manière identique les congés pris pour l'une ou l'autre raison?


paternite_1.jpgVous voulez en savoir plus sur les propositions de Antonio Hodgers, Hughes Hiltpold, Luc Barthassat et Roger Nordmann? C'est par ici

Commentaires

J'observe que certains partis caressent encore le rêve (ou la prétention...) de vouloir "changer l'homme" - ou disons "l'humain", forumulation politiquement plus correcte et comme toujours dans ces cas - linguistiquement catastrophique. Parenthèse fermée. Je ne cherche pas à comparer les Verts, dont je ne doute pas de la sincérité, avec Staline, Mao ou encore Pol Pot. Mais je reste douteux pour ne pas dire cynique quant aux chances de succès de ce vaste projet sociétal.

Écrit par : Ashwani Singh | 02/10/2009

Bonjour Ashwani,
Voici une vision bien triste du rôle du politique... Ainsi, il ne faudrait rien changer à la société? Pourquoi s'engager dans ce cas?

Tu noteras que mon post finissait par la phrase "pour les papas qui le souhaitent" et non pas par quelque chose tel que "pour tous les hommes - non d'un chien, pourquoi ne s'occupent-ils donc pas de leurs gamins"

Ne te paraitrait-il pas important que chacun ait une egalité d'option a la base et qu'un homme ait le choix de consacrer un peu de temps à son enfant tandis qu'une femme ait le choix d'en consacrer moins si tel est son désir?

Je connais une société (tout ce qu'il y a de plus capitaliste par ailleurs, je te rassure) qui propose aux jeunes parents de "partager" le temps du congé entre le père et la mère en cas d'adoption. Je leur parlerai de tes comparaisons si tu veux, je suis sûre qu'ils adoreront ;)

Amicalement,
Aurore

Écrit par : Aurore Bui | 02/10/2009

Les commentaires sont fermés.