27/09/2009

Marche des femmes au Grand Conseil

Pour en savoir plus sur la marche des femmes au Grand Conseil...

http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=500000#channel=...

ou encore

http://hannetons.blog.tdg.ch/archive/2009/09/27/les-femes...

J'ai eu quant à moi un grand plaisir à défiler et échanger avec les candidates - et les candidats - qui étaient venus exprimer leur attachement au chemin vers la parité...

Commentaires

Je demande alors aussi la parité, pour les Noirs, les Asiatiques et les Blancs, les Musulmans et les Chrétiens, les Homosexuels et les Hétéros, les Pauvres et les Riches, les Jeunes et les Vieux.

Il faut cesser cette marche en avant, nous le voyons bien à l'État où depuis deux ans bon nombre de postes de cadres ont été attribués à des femmes, certes compétentes, mais au détriment d'une égalité de traitement dans l'attribution du poste, car c'était une femme.

Les droits de la femme SONT LES MEMES que ceux des hommes, des humains, donc il est aussi normal que suivant le métier, suivant la fonction, suivant le pourcentage de candidats, pour l'instant, la parité en nombre ne soit pas réalisée.

Le combat est terminé Mesdames, il faut simplement vous engager en nombre, professionnellement ou politiquement pour augmenter vos chances de représentativité, pas sur le sexe, mais sur la proportionnalité.

Écrit par : Minet | 27/09/2009

@ Minet:

Les catégories que vous citez ne sont pas exhaustives. Il y a bien d'autres domaines où l'on pourrait imposer le dogme de la parité: les enseignants du primaire, le personnel hospitalier, la voirie, etc, où les femmes sont numériquement très dominantes. Inacceptable, mon cher Watson.

Et avec la méthode que Mme Calmy Rey a utilisé pour les ambassadeurs: s'il y a plus de femmes que d'hommes dans l'enseignement, on supprime immédiatement tous les postes des femmes surnuméraires...

D'ailleurs on devrait aussi imposer la parité dans la grossesse politique et ostensible: il faut que les hommes candidats exhibent leur ventre et exposent leur foetus, en fassent un objet politique, un tract revendicatif, afin d'être admis et politiquement corrects.

Écrit par : hommelibre | 28/09/2009

Messieurs,
La ou je vous rejoins (mais si, nous avons des synergies de pensee... ;)) est que la diversité devrait être globalement représentée. Si vous regardez certaines des propositions que je fais pour augmenter la représentation des femmes - et notamment celle sur les femmes dans les conseils d'administration - elles permettent de valoriser tous les "nouveaux" profils jusqu'à présent atypiques en politique, donc les femmes, les personnes d'origine étrangère et certaines des autres "catégories" que vous proposez.

Pourquoi je défends une meilleure représentation des femmes? Peut-être parce qu'il faut commencer quelque part. Peut-être aussi que c'est l'une des minorités que je représente (avec également l'origine étrangère, l'origine modeste - apparemment, il est plus "fréquent" d'être bien portant financièrement dans la politique genevoise, et aussi mon "jeune" âge, si on en croit les résultats de l'élection de la constituante).

Peut-être aussi parce que de par mon métier (entrepreneure sociale), je peux vous citer nombre d'études qui démontrent que les femmes sont un potentiel encore majoritairement inexploité de développement de nos sociétés. C'est vrai au niveau économique, mais je crois que le lien entre les représentations en politique et dans le domaine économique sont liées, puisque la première propose un nouveau modèle de société pour la deuxième.

Enfin, sur le dernier commentaire de @hommelibre, monsieur, si vous parlez de tract, je vous parlerai quant à moi de tact, dont vous semblez manquer. Je n'ai pas choisi de mener ces deux "missions" en parallèle, mais il m'aurait semblé encore plus irrespectueux pour mon enfant de le "cacher". Or c'est en partie pour lui que j'ai envie de rendre la société dans laquelle nous vivons un peu plus égalitaire.

Je finirai sur ce sujet en vous disant des hommes aussi sont amenés à parler de leurs enfants quand cela fait resonnance avec leur combat politique. Ainsi un ancien député qui se battait pour obtenir la garde de son enfant en tant que conjoint non marié. De même un autre homme politique qui souhaitait rendre possible l'homoparentalité. Du moment que le combat est juste et l'enfant protégé, je ne trouve rien à y redire, bien au contraire.

Écrit par : Aurore Bui | 28/09/2009

@ Audrey:

Votre démarche pour mieux valoriser le potentiel des femmes dans la société est une chose à laquelle j'adhère. Les méthodes pour y parvenir peuvent différer mais le fond est le même. D'ailleurs il y a pas mal d'hommes qui mériteraient aussi d'être valorisés, car la supposée hégémonie mâle ne concernent qu'un petite partie d'entre eux.

Pour le manque de tact, je ne suis pas partisan des "grossesses militantes". Je n'apprécie guère non plus les photos de famille des candidats (dont Obama). Agir pour l'avenir des enfants est une chose, mettre en avant la grossesse comme une provocation - et je crois que c'en est une - me dérange. J'y reviens dans un billet dans quelques instants.

Écrit par : hommelibre | 28/09/2009

@hommelibre:

sincerement, je ne ressents pas ma grossesse comme militante, peut-être simplement comme assumee. Le tee-shirt "votez Maman" que je Porte souvent sur Les stands est une boutade, qui a Le merite de permettre d'echanger avec humour avec des femmes qui peuvent se reconnaitre dans mon parcours. Le but de ce blog? Relater les sujets souleves par ces echanges! Et pour tout vous dire, c'est un cadeau de mon Mari, qui m'a beaucoup touché car il montre son support.

Pour prendre un autre exemple de la politique americaine, j'ai ete veritablement choquee non pas par Obama mais par Sarah Palin! Elle a cache sa grossesse jusqu'a 7 mois et Demi alors qu'elle etait gouverneur de l'Alaska. Or si vous regardez des photos d'elle a cette periode, on ne peut absolument pas deviner qu'elle est enceinte. J'ai moi-meme prefere ne pas annoncer ma grossesse avant quatre mois par
rapport a un contexte professionnel complique et ca n'est que quelques jours après ma demission que ma
grossesse a commence a se voir. Alors, ayant constate l'impact physique d'une cause psychologique, oui, j'assume pleinement ma grossesse!

Concernant la provocation, je suis interessee a lire votre billet a ce sujet et a ainsi mieux comprendre ce qui vous parait provocant. Au plaisir de vous lire, donc...

Écrit par : Aurore Bui | 28/09/2009

@ Aurore:

Ok, je prends acte de votre commentaire. Je viens de mettre mon billet en ligne et j'en dis un peu plus. N'hésitez pas à faire valoir votre argument dessous. Le débat peut être vif, mais il importe que chacun s'exprime.

J'ai aussi lu vos commentaires sur les remarques désobligeantes dont vous avez été l'objet, en cela je ne peux que vous soutenir - même si je reste en désaccord sur

Bien à vous.

Écrit par : hommelibre | 28/09/2009

... sur cela.

Écrit par : hommelibre | 28/09/2009

PS: merci d'avoir répondu et d'argumenter. J'espère que vous ne prendrez pas mal mon billet car j'y insiste sur l'aspect grossesse militante. En vous lisant ici, je me demande si je ne dois pas enlever la partie qui vous concerne.

Si vous le souhaitez, dites-le moi, je l'ôterai.

Écrit par : hommelibre | 28/09/2009

Revoilà le message que j'ai posté sur un autre blog mais je que voulais surtout ici ! :

J'étais partie pour féliciter Aurore pour avoir réussi à concilier conviction et vie familiale (alors que la plupart d'entre nous ne gérons qu'à peine vie professionnelle et privée). Mais vous êtes bien plus nombreuses et je m'en réjouis.

Je viens de remplir mon bulletin, avec beaucoup de patience, faut dire que remplir 100 noms, uniquement des femmes, demande quand même un effort. Je remercie au passage BON Zoé, de m'avoir facilité la tâche et je m'excuse pour celles qui manquent faute de place.

Merci à vous toutes pour votre engagement car je ne doute à aucun instant que vous aurez toujours un regard envers les femmes "standards" dont je fais partie.

Écrit par : Irène | 28/09/2009

Merci de votre soutien Irène !

Écrit par : Aurore Bui | 29/09/2009

Les commentaires sont fermés.